Plaidoyer de Maria Montessori pour la liberté des enfants !

« Comment pouvons-nous parler de Démocratie ou de Liberté lorsque, dès le tout début de la vie, nous formatons l’enfant pour subir la tyrannie, pour obéir à un dictateur ? Comment pouvons-nous espérer la démocratie quand nous avons élevé des esclaves ? La vraie liberté commence au début de la vie, pas à l’âge adulte. Ces gens qui ont été diminués dans leurs pouvoirs, fabriqués irréfléchis, dévitalisés par la fatigue mentale ; ceux qui ont été cassés par des aînés qui affirment : « Ta volonté doit disparaître, la mienne prévaut ! » – comment pouvons-nous attendre d’eux, lorsque leur vie d’écoliers se termine, d’accepter et d’utiliser le droit à la liberté ? »

Maria Montessori, Education for a new world (Kalakshetra, 1946), p.77