Notre fonctionnement économique

Le contexte

L’organisation actuelle de l’enseignement en France repose sur un important financement public, dirigé vers des établissements publics ou privés sous contrat avec l’État. En contrepartie, l’Éducation Nationale définit des modalités et des contenus d’enseignement uniformes, ce qui laisse peu de place à l’innovation et à l’adaptation à la diversité des personnes, des cultures.

Toutefois, les établissements privés hors contrat, qui ne reçoivent pas de financement public, sont totalement libres de leur organisation, de leurs programmes, dans la mesure où le droit à l’instruction est respecté (de 6 à 16 ans) – à l’instar de l’instruction en famille. La principale contrainte est de disposer de locaux habilités à l’accueil du public (ERP).

Pour créer une école démocratique, l’association École de la Croisée des Chemins a donc élaboré un projet économique fondé sur les orientations suivantes :

  • un projet d’intérêt général porté par une association sans but lucratif, avec un fonctionnement transparent et un partage du pouvoir ;
  • l’engagement au service de ce projet d’une diversité de personnes, de façon bénévole et rémunérée, pour assurer également la stabilité d’une équipe compétente ;
  • mettre en œuvre le projet lors d’une première étape à une échelle réalisable par nos propres moyens, sur un “site pilote” facilement accessible en ville ;
  • favoriser l’accessibilité des activités de l’association à une diversité de publics (générations, milieux socioculturels…) ;
  • mutualiser les locaux entre le temps scolaire et le temps ouvert à des activités complémentaires ;
  • associer les bénéficiaires des activités et plus largement les personnes qui se sentent concernées par l’existence de l’association, de façon à rassembler les ressources nécessaires à sa pérennité : dons, mécénat, initiatives de soutien.

L’école au cœur du projet

L’école démocratique est le cœur de notre projet.
Il ne s’agissait pas pour nous d’occuper une “niche” économique en proposant une offre spécialisée pour des familles à haut revenus. Nous aurions alors dû rassurer ces parents en restant dans leur cadre de référence scolaire.
Conservant notre originalité, la scolarité devait rester accessible à davantage de familles. Ainsi, les familles ne prennent en charge qu’une partie du coût de la structure nécessaire à la scolarité de leur-s enfant-s.
La différence est à couvrir par les recettes générées par l’ensemble des autres activités de l’association.

A titre indicatif, si l’association ne comptait que sur l’école pour prendre en charge ses coûts de structure, les frais de scolarité annuels s’élèveraient à :
−  7028 € pour 15 jeunes,
− 5271 € pour 20 jeunes,
− 4217 € pour 25 jeunes.

Nous avons fixé le montant de l’écolage à verser par les familles à 2750 € pour l’année scolaire, avec un tarif dégressif pour l’inscription de plusieurs enfants de la même famille.

A titre de comparaison, le coût de scolarité annuel par élève dans l’Education Nationale s’élevait en 2007 à :
– 5 440 euros en primaire,
– 7 930 euros en collège,
– 10 240 euros en lycée général.

Notons toutefois qu’il s’agit principalement de dépenses de personnel, la construction et la rénovation des locaux, les équipements matériels, étant à la charge des collectivités locales (communes, départements, régions).