Les cercles restauratifs et les sanctions : avertissement, suspension


La méthode des cercles restauratifs


Le système de justice actuellement utilisé par l'école est basé sur la méthode des cercles restauratifs. Le cercle restauratif est usuellement appellé « cérès » au sein de l'école. Les membres de la communauté sont invités à faire une demande de cérès quand :
  • ils sont témoins ou affectés par une infraction à une règle de l'école
  • ils sont en conflit avec d'autres membres

Un cercle restauratif permet de reparler d'un problème lorsqu'il n'a pas été possible de trouver une solution rapidement à l'aide d'une médiation.
Pour faire une demande, il suffit d'aller voir un facilitateur et de remplir ensemble une feuille de demande de cérès.
Cette réunion rassemble la personne qui a demandé le cercle restauratif, les personnes invitées et un facilitateur de cercle.
Les personnes invitées peuvent décider de participer ou non au cercle restauratif.

Le but du cercle est de nous permettre de nous écouter, de nous expliquer, de nous comprendre, de prendre nos responsabilités et de prendre ensemble des décisions sur la suite des événements visant à réparer les choses détériorées, si besoin, et à restaurer les relations au sein de la communauté.
Cela permet à chacun·e de retrouver sa place et de se sentir à l'aise à l'école.

La réunion de cercle restauratif se déroule en trois parties :
D'abord, le facilitateur pose les questions suivantes, à chaque participant du cérès :

Qu'aimerais-tu dire et à qui, de ce que tu vis maintenant par rapport à ce qui s'est passé ?
Que l'as-tu entendu dire ? (la personne concernée dit ce qu'elle a compris)
Est-ce que c'est bien ça ? (on vérifie que la personne s'est bien faite comprendre)

Puis la question posée est :
Qu'est-ce que tu recherchais au moment où tu as choisi de faire ça / de dire ça ? (on essaye de comprendre pourquoi la personne a fait ça).
Que l'as-tu entendu dire ?

Puis on passe au plan d'action :
Qu'aimerais-tu proposer, demander, voir se passer prochainement ?
Veux-tu demander une réparation ?

Les avertissements et journées de suspension de la participation à la vie de l'école


Dans les cas de :
- violence physique ou verbale,
- refus de respecter un plan d'action de cérès,
- refus de communiquer, de dialoguer, de se faire aider en cas de conflits,

le cercle restauratif peut prendre la décision de prononcer un avertissement ou une ou plusieurs journées de suspension de la participation de l'enfant à la vie de l'école.

A chaque fois qu'un étudiant a un avertissement ou une journée de suspension, le référent de l'étudiant informe les parents et les invite à un cercle calamar. Le cercle calamar permet d'avoir un temps où l'on peut discuter avec l'enfant, lui réexpliquer les règles, savoir ce qu'il en a compris. Cela permet aussi d'expliquer aux parents pourquoi une telle décision a été prise.

L'intention de l'avertissement et des jours de suspension est de poser une limite claire. Avoir un avertissement signifie que l'on a dépassé une limite de l'école et que ce que l'on a fait n'est pas acceptable au sein de l'école.

Avoir une journée de suspension signifie que pendant une journée, l'étudiant ne pourra pas venir à l'école. Cela signifie que la communauté n'est pas en mesure de continuer avec cet étudiant s'il a ces comportements. S'il continue, il ne pourra plus venir à l'école.

Le but n'est pas de punir l'enfant, de lui dire que ce qu'il a fait est mal. Le but est de dire à l'enfant : si tu continues à avoir des comportements violents, nous ne pourrons plus t'accepter à l'école. Car les autres membres de la communauté ne se sentent pas en sécurité si une personne a des comportements violents. Et nous, en tant qu'adultes responsables de l'école, nous ne sommes pas capables de t'accompagner dans ton développement, car tu vis avec d'autres enfants qui ont aussi besoin de nous. Nous ne pouvons pas te surveiller constamment pour éviter que tu fasses mal à quelqu'un. Nous ne pouvons pas t'aider si toi même tu n'as pas envie de trouver des solutions autres qu'utiliser la violence.

Quand la raison est que l'étudiant n'a pas respecté un plan d'action du cercle restauratif, ou bien qu'il enfreint la même règle à plusieurs reprises, l'avertissement signifie : dans cette école tu as la liberté de faire ce que tu veux. Seulement, il y a des limites à ta liberté qui sont les règles, un cadre qui nous permet de vivre ensemble. Si tu n'es pas prêt à faire de ton mieux pour respecter les règles ou que tu ne reconnais pas la légitimité des institutions de l'école, nous ne pourrons pas continuer à t'accueillir à l'école.

Pour un refus de l'étudiant de communiquer, l'avertissement signifie : tu as le droit de faire des expériences dans cette école, d'essayer d'enfreindre les règles. Seulement nous avons besoin de pouvoir en discuter avec toi, comprendre pourquoi tu n'as pas respecté une règle et trouver ensemble des solutions. Si tu ne veux pas discuter, si tu ne veux pas prendre le temps de résoudre les conflits qui te concernent, nous ne pourrons pas continuer à t'accueillir à l'école.