Retour sur la soirée « Cultiver la paix : le défi de la non-violence »

Mercredi 13 janvier, la maison de quartier de la Fontaine d’Ouche était pleine, environ 200 personnes rassemblées pour une soirée-débat avec Jean-François Bernardini, plus connu pour son activité de chanteur au sein du groupe corse I Muvrini. Pendant 3 jours à Dijon, il est également intervenu auprès de plusieurs centaines de lycéens et d’étudiants pour sensibiliser à la non-violence.

Les associations du collectif organisateur de ces journées se sont présentées en début de soirée, pour montrer la diversité des actions menées au niveau local dans ce domaine.

SONY DSC
Voici le texte de présentation de la Croisée Chemins.

Après un temps de conférence extrêmement vivant et illustré par des exemples tirés des expériences de Jean-François ainsi que de l’histoire des mouvements non-violents, est venu le temps du débat.

Mais comment vivre une expérience inspirante de non-violence, de coopération, lors d’un débat entre un orateur et un public de 200 personnes ?

 

SONY DSC
Thomas a proposé un temps d’échanges en petits groupes, un rang sur deux se retournant face aux personnes assises derrière elles :

« Pour favoriser l’inclusion et la participation de tous, nous vous proposons de vous regrouper avec 8 à 10 personnes proches dans le public.
Puis d’échanger pendant 10 minutes sur la question : « Qu’est-ce que nous aimerions dire ou demander à Jean-François Bernardini ? »
Votre défi commun : choisir une personne pour représenter le groupe en y répondant en 30 sec. max.
Les règles du jeu :

Faire circuler la parole / Dire « je » / Écouter / Respecter les différences »

SONY DSC

Le pari a été réussi : très rapidement des groupes se sont formés et ont commencé à partager leurs questionnements. Puis une quinzaine de porte-paroles sont venus à la tribune pour exprimer leurs questions et réactions à la conférence, mettant en valeur une grande diversité de préoccupations. Jean-François a ainsi conclu son intervention en développant des thèmes ouverts par ces questions.

Cette soirée a été un moment dynamisant pour de nombreuses personnes, Jean-François terminant par cette invitation : Cela ne fait que commencer !

Le collectif se réunit pour une réunion de bilan début mars. Nous faisons des propositions pour que cette dynamique de la société civile locale puisse se poursuivre, se pérenniser.

Pour être tenus au courant de la suite, si vous n’étiez pas inscrits à la soirée, vous pouvez envoyer un message à « mediation3d.conference /arobase/ gmail.com ».

Affiche NV-Day

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *